22 décembre 2007

Joyeux Noël

Je pars  une semaine à la montagne, pour fêter Noël avec les enfants. Joyeux Noël à toutes et à tous !!!
Posté par Pierre Decriture à 11:48 - Commentaires [10] - Permalien [#]

21 décembre 2007

Sur la glace

Il fait un froid de canard depuis quelque temps et toutes les pièces d'eau du parc du château sont prises dans les glaces dans leur quasi-totalité... Canards, justement, et oies bernaches sont en infraction... Quelle impudence ! Et pas un flic pour verbaliser ! Mais que fait la police ?
Posté par Pierre Decriture à 18:40 - Commentaires [1] - Permalien [#]
19 décembre 2007

Face à face

Joëlle Bouvier danse en solo dans son dernier spectacle, Face à face. Dans un décor d’une sobriété magnifique, tout en noir mat et gris, elle entre sur scène dans une robe de soirée violine et escarpins  à talons hauts, silhouette magnifique. Une femme assumée, sensuelle, provocante, aguicheuse, lascive, langoureuse, triomphante… Tout le fond de scène, c’est un grand tableau noir sur lequel elle dessine à la craie blanche de nouveaux éléments de décors. Il y avait, avant qu’elle arrive, une horloge à... [Lire la suite]
Posté par Pierre Decriture à 07:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 décembre 2007

Le lutin de l’alexandrin

Mais où est-il donc passé ce sacré lutin ?Lui qui  nous rendait désirable le latin,Qui nous faisait fantasmer sur l’alexandrin,Bercés par les cours ennuyeux des mandarins… Même un peu distraits par le tourbillon des feuillesDans la cour, ou sur le tilleul, un écureuil !Vite, on raccrochait à la parole sacrée…Dans les mots et le savoir, on s’était ancré… Comme par un coup de sa baguette magique,Il nous donnait l’envie de suivre leur logique,De pénétrer dans leur monde, leur univers,Lire, écrire et dire quelques uns de leurs... [Lire la suite]
Posté par Pierre Decriture à 20:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 décembre 2007

Ballade à l'étang d'Or (2)

Tout a changé depuis le 11 novembre, sur les berges de l'étang d'or... Cette fois, au lieu d'un  paysage d'automne aux couleurs d'or, on se trouve face à un décor hivernal, aux mille paillettes d'argent... C'est assez drôle de voir Vicky glisser sur la couche de glace encore assez mince et brusquement passer au travers, avec une patte sur quatre qui s'enfonce dans l'eau... Le froid n'a pas l'air de la rebuter, elle ! Elle se baigne avec le même enthousiasme que d'habitude !
Posté par Pierre Decriture à 21:27 - Commentaires [4] - Permalien [#]
12 décembre 2007

Ma lettre au Père Noël

Très cher Père Noël,       Mon cher père Noël, j’ai longtemps cru en toi, très longtemps. Pas loin de cinquante ans… Et ce n’est peut-être même pas fini… Eh oui, si longtemps ! Attends, je m’explique… Je ne suis pas si naïf tout de même. Enfin, si, quand même, un peu : reprenons depuis le début. Tout gamin, comme les autres, je mettais mes chaussons sous le sapin scintillant et je dormais mal, cette fameuse nuit où tu devais m’apporter des joujoux par milliers… Et puis, un jour, à l’école, j’ai compris que... [Lire la suite]
Posté par Pierre Decriture à 10:25 - Commentaires [2] - Permalien [#]

09 décembre 2007

Anniversaire dans le plâtre

C'était hier soir, chez mon ex-femme... Nous fêtions les seize ans de mon petit dernier, Benjamin. Le pauvre a eu un accident de scooter il y a presque trois semaines et il avait son scooter depuis moins de trois semaines... Il n'a pas eu de chance, il s'est fracturé le genou... Mais tout ça ne nous a pas empêché de passer une formidable soirée. Il était bien entouré le petit !
Posté par Pierre Decriture à 11:31 - Commentaires [3] - Permalien [#]
08 décembre 2007

Chant secret

C’est une société où il faut être heureux, où il faut sourire à pleines dents et tout le temps… Radio Bonheur entretient une joie perpétuelle et surveille : La tristesse est une dangereuse déviance… Deux familles sont en compétition pour remporter le trophée de la famille la plus heureuse. La famille Rivière et la famille Delorme. La mère de la famille Rivière se nomme Béatitude, le père, Ange-Bonheur… Les Delorme, c’est Félicité et Allègre… Mais derrière la façade, une fois que la porte est refermée, les masques figés de... [Lire la suite]
Posté par Pierre Decriture à 12:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 décembre 2007

Divagations

Autrefois le lézard grincheuxInvita le caméléon débile,D’une façon fort civile,A des reliefs fâcheux... Dans un igloo sous la neige,Le couvert de faïence beige,Je laisse à penser la vieQue firent ces deux amis L’une des farces favoritesDu caméléon débile :Passer et repasserSur du tissus écossais… Ah le régal fut farce !Du poulpe de mars,De la seiche garcette,Pleine de gouttes d’encre violette… Mais quelqu’un troubla la fête,Pendant qu’ils étaient en train,Le lézard tomba sur la tête,Le caméléon détala à fond de train… ... [Lire la suite]
Posté par Pierre Decriture à 15:59 - Commentaires [2] - Permalien [#]
28 novembre 2007

Dans une ville inconnue

Dès qu’elle fut partie, je fermai la porte à clé. Pourquoi étais-je encore allé trop loin ? Pourquoi fallait-il toujours que je dise ce que je pense ?           J’étais venu la rejoindre dans cette ville où elle avait une communication à faire dans un colloque qui durait deux jours, un colloque consacré aux nouvelles pratiques philosophiques. Cette ville, je n’y avais jamais mis les pieds avant aujourd’hui et si elle ne m’avait pas demandé de la rejoindre, je n’y serais sans doute jamais venu. Une... [Lire la suite]
Posté par Pierre Decriture à 09:57 - Commentaires [8] - Permalien [#]