Et voilà...

Il y a pile trois ans que Pierre d'écriture est sur Canalblog, avec ce look, fond vert et photos à bords blancs...

Comme je le disais récemment, j'en ai plus qu'assez de ce bandeau de pub au dessus du blog. S'i y a une chose à laquelle je deviens totalement intolérant, c'est bien la pub.

Et ce billet est le cinq cent unième : comme je m'y étais engagé, il sera donc le dernier, l'ultime. Et ça tombe bien, pour ce dernier billet, j'ai élaboré une formule qui me semble forte, ce matin. Je vous la livre... Peut-être la trouverez-vous banale mais c'est pourtant le fruit d'un authentique cheminement philosophique. Ce pourrait être la conclusion d'un long traité de huit cents pages, bien argumenté et tout et tout...

Les gouvernements sont les maîtres d'hôtel des multinationales

Et l'éducation nationale est la femme de chambre des gouvernements...

Voilà, c'est tout... et si vous avez des doutes sur la première partie de l'affirmation, eh bien, allez jeter un coup d'oeil là, par exemple...