12 mai 2006

La maison de Chenevières (22)

        Où je suis prisonnier de la maison...
Posté par Pierre Decriture à 21:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 mai 2006

L'idiot du vilage

Texte écrit pour Coïtus Impromptus Dans la cour de l’école,Je suis l’idiot du village,Celui dont on se moque,Celui qu’on ne choisit jamaisQuand on fait les équipes du ballon prisonnier,Celui qu’on adore faire pleurer,Pour mieux en rire… Dans la classe,Je suis l’idiot du village,Celui que le prof méprise,Celui dont il lit les copiesPour faire rire les autres,Celui qu’on cite toujours en exempleQuand on parle de cancre,De déchet, d’abruti, d’incapable… A l’usine, au bureau,Je suis l’idiot du village,Celui qu’on ignore,Celui... [Lire la suite]
Posté par Pierre Decriture à 14:04 - Commentaires [3] - Permalien [#]
09 mai 2006

La vie dans la yourte

Encore un week-end inoubliable en Normandie, dans la yourte... C'est incroyable à quel point j'aime cet habitat...
Posté par Pierre Decriture à 20:27 - Commentaires [5] - Permalien [#]
05 mai 2006

La maison de Chenevières (21)

Où j'habite dans les ruines...
Posté par Pierre Decriture à 00:01 - Commentaires [11] - Permalien [#]
04 mai 2006

La chronique de Maurice

Le jeudi, c'est le jour où je reçois la chronique de Maurice. C'est une page en document joint que je trouve dans mes courriels, avec une régularité exemplaire, chaque jeudi matin... Je vous livre celle de jeudi dernier : Le jardin du voisin Le ballon, pour la deuxième fois de la récré, passe les frontières de la cour et s’écrase dans le jardin du voisin. Lui, c’est Armand et ça le fait marrer ce ballon dans la planche aux échalotes. Il expire un rire étouffé, comme une toux, d’où ricochent les souvenirs des charivaris... [Lire la suite]
Posté par Pierre Decriture à 17:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 mai 2006

Un ange déchu

Texte écrit pour Coïtus Impromptus : Les oiseaux et les fleurs me parlaientLes chevaux me regardaient avec douceurLa beauté m’accompagnait comme une sœurToute entière la nature m’enveloppait… Dans la prairie, sous le ciel étoilé,Pieds nus dans l’herbe mouillée,Seul humain alentour, j’étais aux anges,Comme un animal, j’étais un ange… Dans la grande ville une fois revenu,Mes yeux éblouis de lumières crues,Dans les rues animées où les gens se bousculent,Je sens la main glacée de la solitude… La ville ne tient jamais ses... [Lire la suite]
Posté par Pierre Decriture à 11:56 - Commentaires [1] - Permalien [#]

02 mai 2006

Des moments simples dans la yourte

Samedi 29 avril, vers 17h00 : je repars vers la Normandie, vers la yourte… Vers 19h00, je m’engage sur le petit chemin qui mène au pré où elle est installée. Une vague anxiété vient un moment me troubler. Vais-je la trouver intacte ?Oui, tout a l’air en état sauf que le vent a écarté le carré de toit mais c’est de ma faute : je l’avais mal fixé la dernière fois. Il faudra que je trouve une solution pour ce carré de toit qui n’est vraiment pas facile à manœuvrer. A l’intérieur, je suis rassuré : depuis qu’il s’est décalé à cause... [Lire la suite]
Posté par Pierre Decriture à 23:59 - Commentaires [8] - Permalien [#]
27 avril 2006

La maison de Chenevières (20)

       Où 98 succède à 97...
Posté par Pierre Decriture à 17:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 avril 2006

Le montage

Dès l'arrivée, le dimanche soir, les deux juments,  Plume et Lilly, sont extrêmement intriguées. Le premier soin, avant même le déchargement, c'est d'établir le campement où je vais habiter durant la construction. Il faut ensuite trouver l'endroit d'implantation le plus favorable, avec l'impératif d'orienter la porte vers le sud... Une fois que l'emplacement est déterminé, il faut caler les deux premiers chevrons en croix bien de niveau. L'endroit offrant peu de pierres plates, je dois partir à la recherche... [Lire la suite]
Posté par Pierre Decriture à 18:13 - Commentaires [6] - Permalien [#]
24 avril 2006

Un rêve réalisé

C'est aujourd'hui le trois centième message de ce blog et ça tombe bien parce qu'il relate la réalisation d'un rêve qui m'était cher. .. Au bout de presque deux semaines d'un labeur acharné, en marge de tout confort moderne (ni électricité, ni chauffage, ni eau courante...), en communion avec la nature... Je me sens regonflé à bloc, régénéré et tellement heureux ! Et voilà le résultat : Dans le prochain billet, je vous raconterai les détails de la construction...
Posté par Pierre Decriture à 16:34 - Commentaires [10] - Permalien [#]